Rechercher

Avez-vous déjà entendu parler de «phobie administrative» ?

Vous redoutez votre boîte aux lettres ? Vous laissez s'accumuler votre courrier ? Vous réfléchissez à 2 fois avant d'appeler votre mutuelle ou le SAV ? Vous attendez le dernier moment pour déclarer vos impôts et payer vos factures ?


Et bien vous souffrez peut être de phobie administrative !


Vous souvenez-vous de Thomas Thévenoud, ce ministre moqué en 2014 pour avoir invoqué une "phobie administrative" après avoir omis de déclarer ses revenus (condamné depuis à un an de prison avec sursis et trois ans d'inéligibilité) ?


La phobie, à plus forte raison, la phobie administrative, repose sur un processus d’évitement lié à une peur. La peur afférente à la phobie administrative peut reposer sur une angoisse, celle de ne pas être en mesure de satisfaire à la démarche administrative à laquelle il faut faire face, la peur ou l’angoisse de ne pas être à la hauteur des obligations administratives.


“Les personnes qui en souffrent n’ouvrent pas leurs courriers administratifs, ne paient pas leurs factures à temps ou ne renvoient pas leurs documents administratifs dans les délais”, énumère Frédéric Arminot, coach comportemental. Résultat, les papiers et enveloppes non ouvertes s’entassent à la maison, sur le bureau au travail, ou même dans la voiture. Dans les cas extrêmes, les factures restent impayées et les échéances de rendus de dossiers ne sont pas respectées. Les relances s’enchaînent et les indemnités de retard de paiement peuvent grimper très vite.


Une vraie phobie ?


Cette phobie n’est aujourd’hui pas reconnue comme telle et ne figure dans aucune classification psychologique internationale. Néanmoins, les témoignages de personnes qui disent en souffrir montrent qu’elle existe bel et bien. Certains spécialistes considèrent qu’il ne s’agit pas d’une phobie mais simplement d’un symptôme de la procrastination. Pour Frédéric Arminot, c'est une phobie, au même titre que la phobie des araignées ou la phobie de la foule. “La phobie administrative n’est pas prise au sérieux en France alors que de plus en plus de personnes en souffrent et que la pression administrative est croissante dans notre pays. On ne doit pas la sous-estimer et s’en moquer car cela suscite de la honte et le silence chez les personnes qui en souffrent”, regrette le spécialiste.


Souvent, l’objet de la phobie n’est que la partie visible du problème. Mais elle découle de troubles psychologiques multiples. Ainsi, avoir peur des démarches et obligations administratives, c’est peut-être avoir peur de ne pas y arriver, de ne pas le faire correctement, voire d’assumer ses responsabilités. “Cette phobie touche le plus souvent les personnes en insécurité vis à vis d’eux-mêmes. Ils manquent de confiance en eux, d’estime et de considération et craignent les conséquences et le regard des autres s’ils ne font pas les choses correctement”, explique le comportementaliste.


Quelles solutions ?


Si la phobie administrative devient handicapante au quotidien et source de problèmes financiers, mieux vaut consulter. Parfois, le blocage provoqué par des émotions fortes (angoisse, peur, perte de confiance en soi) est si fort qu’on ne peut pas s’en sortir sans une aide psychologique pour comprendre le problème.


Si votre phobie administrative s’assimile plutôt à de la procrastination mais que vous finissez toujours par vous pencher sur vos papiers administratifs à un moment ou un autre , quelques conseils peuvent vous être utile : ne laissez pas les courriers s'entasser, triez-les au fur et à mesure, ou bien faites vos démarches à un moment où vous vous sentez motivé.


Dans tous ces cas, et même si vous avez simplement besoin d’aide pour entreprendre vos démarches administratives, pensez à faire appel à une assistante indépendante qui pourra vous accompagner dans vos démarches et vous "soulager" de ce maux !


Sources : Passeportsanté, LePoint, FredericArminot